Ma Poésie

il y a
1 min
14
lectures
2
C’est à l’orée du chant
Où s’estompe l’écrit
Quand bruisse au firmament
La forêt endormie

Là où s’élève la paire d’ailes
Où la plume luit
Huileuse du sébum naturel
Lustrant le duvet de l’esprit

C’est là que niche ma poésie
A l’aisselle d’un rameau
Au sein d’un ligneux lit

Là où n’existe que l’émo-
-Tion, Où la voix et les mots
Mènent en la sincère prairie.
2

Un petit mot pour l'auteur ? 3 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Ludmila Constant
Ludmila Constant · il y a
;-) Le sébum, vous y allez fort, quand même. C'est un peu de geu. :))
Image de Alexis F...
Alexis F... · il y a
haha question d'association d'idées )) pour moi c'est le sebum qui lustre le plumage des oiseaux ; et je n'y vois rien de dégueu ))
Image de Ludmila Constant
Ludmila Constant · il y a
Comme je suis sujette des otites, mes associations vont ailleurs. :-)