La femme

il y a
1 min
9
lectures
0

Conteurs à ses heures perdues, adepte du calme et des moments intimistes de l'âme, praticien des pensées vagabondes. NB: Après lecture n'hésitez pas à jeter un œil sur les explications en  [+]

La femme,

Je voue un amour terrible à la femme,
mesquinerie et petites jalousies, rien est infâme,
Tant que son cœur remplie en a le charme,
De déborder de la crainte de perdre celui qui la désarme.

La femme,

Aussi vrai qu'est son sein rassurant, moelleux,
Qu'est son bas, rosée, doux et joyeux,
Que s'enflamment d'espoir l'émeraude de ses yeux,
Nous resterons au plus lointain amoureux.

La femme,

Ses yeux palpitent, mystérieux et curieux,
Agrippent le voile des plus grandes nébuleuses,
Pour complaire aux prières, elle soupire.
Ils leur donnent le doux chant d'un très bel avenir;
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !