Ma douce Inachevée

il y a
1 min
5
lectures
0
Nous essayâmes, mais je demeure invivable
Muré dans les parois de mon frêle encéphale
Ce que tu demandas, j’en fus bien incapable
Et plus je resterai, plus s’étendra le mal

Plus je te resterai, moins tu vivras vraiment
Car moi, je ne vis pas, si ce n’est dans les mots
Non les mots qu’une lèvre élabore en bougeant
Mais tous les mots qu’on lit...qu’on oublie aussitôt

Nous essayâmes, mais je n’en ai plus la force
Il m’est un mal, ce bien que je ne te fais pas
Désavoue-moi pour tout, et bénis ce divorce
Pour t’en aller chercher de bien plus amples bras

Les miens n’ont plus le temps de t’enclaver en eux
Luttant contre un démon que nul ne saurait voir
Je pourrais te mentir, mais le mensonge est creux
Tu m’as vu me vider de tout mon dérisoire

Je m’en vais maintenant, ma douce inachevée
Raturer d’autres vers, cloîtré dans d’autres murs
Sauve un autre éperdu, ne cesse pas d’aimer
En gardant bien tels quels tes régals d’enfant pure.
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,