MA BICYCLETTE

il y a
1 min
46
lectures
8

Je m'appelle Arnaud JOMAIN, je suis né en 1948 à St Gilles les Bains (Réunion). Depuis 1999, je suis établi à la Réunion (St Denis) où je goûte chaque jour le plaisir de ma retraite et  [+]

Ma bicyclette et moi,
En avons fait des détours,
Certes pas en coureur du Tour!
En selle, si jeunes, elle et moi,
Nous avons partagé nos émois.
Nous avons roulé mes bosses,
Car bien ou mal montée,
Elle m'a souvent démonté,
Sans pour cela être féroce.
Nous avons gravi les pentes,
Dévalé les pires descentes,
Semé les bornes routières
Comme autant de pierres
Posées sur notre itinéraire
De caravane aventurière.
Moi sur elle! en lacets,
Ha! J'ai souvent chancelé!
Un virage, un replat,
Nous voici à plat!
Elle, dégonflée,
Moi, cabossé.
Maîtresse, elle m'a enchaîné.
Rien ne m'a jamais freiné.
J'ai serré fort son guidon,
Elle m'a tenu pour de bon.
Je suis encore sa chose,
Elle m'en impose.
C'est qu'elle a pignon sur rue,
Cette dame de grande vertu,
Elle bat le haut du pavé,
Sans pourtant être dépravée,
Toute en jolies rustines,
Sans aucune crinoline.
Une vraie petite Reine,
Au chant de sirène,
Qui déifie la légende
Des "forts en jambes".
Attendri, mais surtout par elle, ébloui,
Je lui ai fait souvent une beauté,
Quitte à me faire rabrouer
Par la Belle, alors, pleine de mépris
Pour ce drôle de cavalier,
A ses yeux, bien singulier.
Une sorte "d'astiqueur de jantes",
Plus qu'un "remonte pente".
Malgré ses remarques acerbes,
Je la trouvais superbe!...
Et... qu'elle le veuille ou non,
Posé sur elle ou... non,
Ma bicyclette et moi,
En avons fait des détours,
Certes pas en coureur du Tour!
Mains sur les "cocottes",
Avec elle, j'ai caressé les côtes.
Je me suis pris pour un champion,
Alors que je n'étais que son pion,
Esclave de sa chaîne,
A en perdre mon haleine.
Misérable chevalier
Accroché à son pédalier,
Elle en connaît tout un rayon
Sur ma vie en peloton,
Sur mes rêves en jaune
Sous le toit de chaume.
De Maurice Garin à Emile Idée
En passant par Louison Bobet,
Elle riait de mes phantasmes,
Se moquait de mes spasmes.
Il n'empêche que fou d'elle,
Au diable, les gamelles!
Je fais la roue comme un paon,
Pour attirer un peu, son attention,
Ou tout au moins, sa compassion,
Sur... mon nouveau vélo!
Qui, lui aussi, me promet,
De belles... et grandes envolées!
En équipe ou en solo!
Mais je n'oublie pas que...
...Ma bicyclette et moi,
En avons fait des contours, des détours,
Certes pas en coureur du Tour!
8

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,