Lune et pluie

il y a
1 min
17
lectures
1

Conteurs à ses heures perdues, adepte du calme et des moments intimistes de l'âme, praticien des pensées vagabondes. NB: Après lecture n'hésitez pas à jeter un œil sur les explications en  [+]

Ses griffes blancs chassaient l'immense ombre
de la froide nuit tombant et ses noirs méandres
Je vis, la lune d'argent, cette pièce miraculée,
A la frontière de l'eau, là où le cristal pleuvait

Il laissait à sa surface une grise fumée
où les flèches bondissaient par petits ricochets
Rafraichissaient mes yeux, à mon cœur riant
Saluant la nature et l'ensemble de ses dons
La froideur du vent et le chant des buissons
le carillon des grillons et cette pluie de saison

Tète en arrière, cheveux et visage humides
Ce que la pluie raconte je le prenais timide
Tous ces gentils tyrans criaient à mon corps
Ce que la nature donnait au fond était de l'or

Je remerciais vraiment, je remerciais serein
A travers mon sourire, je lui rendais le sien
Pour ses petites aiguilles qui me faisaient du bien
Que les soirées chagrines, elle me donnait en bain
1
1

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !