Un texte n’est rien d’autre qu’un fil de soi(e). Alors je brode, je brode… Des petits mouchoirs. Pour rire, ou pleurer. (Pour les grosses couvertures en poil de roman, c'est par là  [+]

Toi, la sainte vierge, très vieille femme,
Tu dors dans ce jeune désert, au sec,
Depuis l’ère des Australopithèques.

Toi, la vieille singe, très sainte d'âme,
Tu es la Mère de tous, paraît-il,
Et personne ne prie, ainsi soit-il !

Ma bonne Lucy, ma vierge Marie,
Je t’imagine quelquefois remise
À ta vraie place au sein de ton église,
Pour veiller tes fils et leurs avaries.

Pourquoi diable tous les hommes sans yeux
Recherchent leurs Pères dans les cieux,
Alors qu’ici-bas, sous le sable chaud,
Nous parlent clairement tes quelques os ?

2

Un petit mot pour l'auteur ? 2 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Miss Free
Miss Free · il y a
Oui elle mériterait un peu plus d'éloges. :-)
Image de Violette
Violette · il y a
Hommage à la Mère de tous les hommes (jusqu'à la prochaine découverte peut-être!), je vote.

Vous aimerez aussi !