Longtemps après l'Angélus

il y a
1 min
179
lectures
24
Qualifié

"L'homme est une création du désir, et non pas du besoin" Gaston Bachelard  [+]

Image de Automne 2020

© Short Édition - Toute reproduction interdite sans autorisation

À l’ombre douce de l’incertain,
Au moment où les voiles noires se déploient sur le sable,
La mer se froisse, qui ricane.
Une charrette de varech emplit les ombres.
On la devine plus qu’on ne la voit.

Le vent siffle du lointain,
On croit entendre le crissement d’une roue dans le sable,
Et ceux de quelques pas.
Ce sont retours du soir, tirés par de grands bœufs.
On les devine, plus qu’on ne les voit.

La mer brille sans tain,
Quelques silhouettes pénitentes, vouées au cilice,
Vont, la tête et le col bas.
Le nerf du fouet frappe les bêtes de trait.
Il le devine plus qu’il ne le voit.

— Savez-vous où est le nord ?
— Sans doute là, sans doute ici,
Mais je ne sais pas, je rentre chez moi.
— Savez-vous où est la côte ?
— Loin. Vers une ou deux lieues marines
Mais je ne sais pas, je rentre chez moi.
— Mais alors…

À l’ombre douce et incertaine,
Le soir,
Il est des voix
Il est des ombres…

— Mais alors…
— Eh oui, il est des morts moins morts que toi.
24

Un petit mot pour l'auteur ? 4 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Camille Berry
Camille Berry · il y a
Je reviens sur votre page et sur ce très beau poème que j'aime toujours. Une ambiance surannée nous enveloppe à sa lecture et nous plonge dans un univers Baudelairien... C'est beau!
Image de Pierre-Yves Poindron
Pierre-Yves Poindron · il y a
Merci beaucoup Camille de votre commentaire. Je suis heureux que ce texte, suranné en effet, vous plaise.
Image de Brigitte Bardou
Brigitte Bardou · il y a
Superbe !
Image de Pierre-Yves Poindron
Pierre-Yves Poindron · il y a
Merci beaucoup de votre passage et de votre commentaire, Brigitte.

Vous aimerez aussi !