LOMBRIC

il y a
1 min
119
lectures
23
Je veux chanter en vers c'est la moindre des choses
Celui que l'on érafle à chaque coup de fer
Qui du champ retourné ne connaît qu'un enfer
Créature enterrée muette amie des roses

En silence il nourrit imperceptiblement
L'humus et le terreau timide il se tortille
En mille reptations s'allonge puis se vrille
Et repart à l'assaut infatigablement

Du poète oublié pour sa maigre existence
Pour l'avisé pêcheur il n'est qu'une pitance
Que l'on coupe et l'on pique au bout de l'hameçon

Magnifique annélide insondable mystère
Malheureux dont l'état le condamne à se taire
Mais ce ver n'est pas que de la bouffe à poisson




à Guy Bellinger
23

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !