L'oiseau noir

il y a
1 min
33
lectures
5

Je veux être libre de ne pas être  [+]

Quand l'oiseau noir aura fait son nid,
Dans les pétales claires de la fleur Vie,
Il chantera l'ode du vent d'hiver,
Au soir de décembre pour son ciel gris polaire.

S'en iront, la chaleur, la douceur et l'amour,
Dans la fuite du temps qui peint la fin du jour.
Mourront les lumières qui chassent les cauchemars,
L'obscure corbeau nocturne terminera l'Histoire.

Il chantera la fin dans un maigre refrain,
D'une voix monocorde, de miel ou de satin,
Il couvrira la sombre symphonie du silence,
En contant les longues épopées de l'enfance.

De ses plumes de jais il changera le matin,
Pour que plus jamais le printemps ne trouve son chemin,
Entre la peine et la lourdeur de la mort,
Il rangera le soleil cendré dans son coffre au trésor.
5

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,