Lise

il y a
1 min
242
lectures
160
Qualifié
Image de Automne 19

Lorsqu'il paraît enfin et que l'aube s'enlise
Dans un stock de nuages aux reflets envoûtants,
Les ombres se défilent. indicibles instants ;
Le jour va se lever et je m'en vais voir Lise.

Dans son berceau fleuri aux parfums de soleil
La voilà donc enfin, la si petite chose.
Je dépose un baiser sur sa peau fine et rose
Très délicatement. Vivement son réveil !

Ses yeux se sont ouverts. Que ce bleu est joli,
On le dirait teinté de lapis lazuli.
Mon sourire ravi provoque une risette.

Ses gestes maladroits renversent les jouets,
Les si nombreux présents des aïeux enjoués
Qui, comme c'est mon cas, ne l'ont vue qu'en cachette.

160

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !