L'Indépendance

il y a
1 min
21
lectures
0
On a jamais cessé de dire qu'on avait toujours eu le choix ,

Un choix qui anime les noirs dans un destin funeste semblant perdu ,

La possibilité même de changer une fatalité grâce à cette foi ,

Une liberté arrachée au prix des intérêts déchus .

Le choix certes est un concept quelque peu audacieux ,

Exigeant très souvent une sorte d'alchimie conceptuelle ,

Une sensation qui n'a jamais été connue de nos aïeux ,

Une action contre une réaction mortelle .

Le second vient alors apparaître malencontreusement

Un concept purement humain

Scellant à jamais celui-ci aux sacrifices , définitivement

Forgeant ainsi les caractères pour demain

Et qui cependant n'est que peu apprécié ;

Cette réalité qui demeure elle aussi imposante ,

Attise tour à tour l'avarice des autorités cupides d'intérêts

Étouffant les perspectives de cette journée du 30 juin rendue à jamais indépendante ,

Rappelle en cycle aux congolais les sacrifices consentis à souhait ,

De ces chaines devenues au fil des an invisibles ,

De cette volonté qui animait nos ancêtres désireux de voir la postérité libérée grâce à eux ,

Des épreuves de l'oppression,

Qui entravent cette volonté de nos fronts longtemps courbés

Où sans cesse nous chantons débout congolais , et fini l'air de la ségrégation ,

Une ouverture à l'épanouissement des facultés acquises du labeur d'un patrimoine légué ;

Une erreur asservit ,
Un geste pour la vie .

Que vive la RDC mon pays ,

Que vive cette journée qui nous a tant défini ,

Que vive le congolais , peuple à la liberté jadis ensevelie ,

Que vive l'État de droit dans un Congo épanoui .

Viva viva viva viva viva
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 1 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Pedro Marna's
Pedro Marna's · il y a
La sensation est là, l’inspiration aussi. Le travail doit s’intensifier quant à ce.

Vous aimerez aussi !