644 lectures

252

Qualifié

Soudain nostalgiques mes pensées vagabondent,
Mon esprit se mélange au vol des goélands.
Il plane au loin, là où les souvenirs abondent,
De nuage en nuage il vogue sans élan,
Il s’élance vers ses digues et ses polders.
Derrière, des bateaux, gisant sur la vasière.

Je me souviens bien, le Gois* au soleil du matin,
Vives couleurs rouges dans le ciel de la baie,
Sa grande croix dressée surveillant le lointain,
On y sonne la cloche aux brouillards trop épais.
À la marée basse, paradis des pêcheurs,
Le coquillage y est traqué avec ardeur.

Jamais je n’oublierai ses vieux marais salants,
Le vièle* délicat s’égouttant sur les vettes*,
Des œillets* montent une senteur de violette.
Puis sur les longs bossis*, les mulons* de sel blanc.
De-ci de-là quelques touffes de salicorne,
Et parfois dans les étiers nagent des tadornes.

Il me revient aussi la plage et l’océan,
J’en aime les embruns, les tempêtes l’hiver,
L’écume des rouleaux s’écrasant sur l’estran.
Rythme des marées au paysage éphémère,
J’en aime les couleurs et le ciel flamboyant,
Le cri des mouettes, le soleil au couchant.

Au cœur des pinèdes, tout au long des sentiers,
Les pommes craquent dans la chaleur de l’été,
J’en courais les chemins, me perdais volontiers,
J’étais insouciant, épris de liberté.
Les dunes j’aimerais pouvoir m’y perdre encore,
Pour y passer la nuit, rêver jusqu’à l’aurore.

Mais surtout c’est l’Arbre, vieux et majestueux,
Longtemps il a été mon refuge d’enfance,
Dans ses branches je grimpais, tout respectueux,
De moi et bien d’autres il tait les confidences.
Perché tout au sommet, calé dans sa frondaison
Le regard se perdait, sur la mer, l’horizon.

Bien loin je suis parti, il n’y a plus d’embruns,
Mais des tons ocre sur le vert de la vallée,
L’air n’y est pas iodé mais les chemins sereins.
Îlien égaré ayant trop cavalé,
Je suis comme Ulysse ayant perdu son amour,
Ô Île océane te reverrai-je un jour ?

 

__

*Petit lexique :
Passage du Gois : route submersible de 4125 m de longueur reliant l’Île de Noirmoutier au continent.
Le vièle : nom noirmoutrin pour la fleur de sel.
Vettes : étroits chemins d’argile séparant les bassins d’évaporation de l’eau de mer.
Bossis : longues bandes de terre séparant les salines et les réserves d’eau de mer.
Mulon : l’endroit où le sel récolté est stocké journellement.

PRIX

Image de Printemps 2019
252

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Haïtam
Haïtam  Commentaire de l'auteur · il y a
Oups ! Un petit oubli dans les annotations. Merci à Véro Des Cairns de me l'avoir gentiment signaler et à vous toutes et tous pour vos soutiens et commentaires déjà nombreux.
Œillets°: c'est l'endroit magique du marais salant. Celui qui requiert toute l'attention du saunier car c'est là que se produit cette alchimie entre le vent, le soleil et l'eau de mer qui permet la cristallisation du sel.

·
Image de Michel
Michel · il y a
Beau voyage poétique, plein de senteurs et de paysages à déguster
·
Image de Haïtam
Haïtam · il y a
Merci beaucoup Michel !
·
Image de Lucile Sempere
Lucile Sempere · il y a
Je pense qu’avec de si beaux textes, la poésie française a encore de beaux jours devant elle.
·
Image de Haïtam
Haïtam · il y a
Oh! Merci beaucoup pour ce commentaire. Vraiment ravi que ce poème vous ait plu.
Je vous souhaite une très agréable semaine!

·
Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
Quand la nostalgie nous emporte...
·
Image de Haïtam
Haïtam · il y a
Cela arrive de temps à autre, oui.
Merci beaucoup.

·
Image de Manodge Chowa
Manodge Chowa · il y a
J'ai l'honneur de vous inviter à lire mon poème Bonheur Arc-en-ciel,
sur
https://short-edition.com/fr/auteur/manodge-chowa
Merci et bonne continuation !

·
Image de Haïtam
Haïtam · il y a
Avec plaisir, merci!
·
Image de De margotin
De margotin · il y a
Mon vote
·
Image de Haïtam
Haïtam · il y a
Merci !!!!
·
Image de Felix CULPA
Image de Haïtam
Haïtam · il y a
Avec plaisir Felix.
Merci beaucoup!

·
Image de Patrick Gibon
Patrick Gibon · il y a
encore une poésie sensible et nostalgique et tous ses mots magiques des salins dont, hormis mulon ou moulon aussi, j'ignorais l'existence!
·
Image de Haïtam
Haïtam · il y a
Merci beaucoup Patrick!
·
Image de Vivian Roof
Vivian Roof · il y a
Je crois que c'est le passage du Goix qui a inspiré à Tillieux son récit de la Voiture immergée. (Gil Jourdan).
·
Image de Haïtam
Haïtam · il y a
Je ne suis pas en avance, mais néanmoins, un sincère remerciement ! Bonne semaine!
·
Image de Omar Chakri
Omar Chakri · il y a
Merveilleux hommage au pays bien aimé .
·
Image de Haïtam
Haïtam · il y a
Merci cher Omar!
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Une belle poésie bien écrite et empreinte de nostalgie ! Mes voix ! Une invitation à renouveler votre soutien pour “The Awakening” qui est en FINALE pour Button Fiction – Spring Contest 2019! Merci d’avance et bonne soirée !
https://short-edition.com/en/story/3-min/the-awakening-1

·
Image de Haïtam
Haïtam · il y a
Merci Keith.
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

Du même thème