Libre

il y a
1 min
30
lectures
4

Secrète :)  [+]

J’ai envolé un cœur de sa cage.
Soufflé le silence sous ses ailes,
Pour qu’au bout de son voyage,
Nulle trace ne puisse mener à elle...

Ange, au duvet maculé de sang
Où son amour soumis sans armes...
Des excuses dessaoulées au vent,
Sur des joues fouettées de larmes.

Colères imbibées de peurs assassines,
Une étincelle destinée à brûler le divin...
L’erreur inventée où sombre son estime,
Eteint la lumière au bout des lendemains.

J’ai envolé un cœur de sa cage.
Soufflé l’amour sous ses ailes,
Jusqu’au bout de son voyage
Tout là-haut, petite hirondelle.

Ange, au duvet maculé de blanc
De son amour berce les âmes...
Aux fantômes les plus violents,
Ton cœur a pardonné les armes.

Douceur infusée aux prières de comptines
Une étincelle destinée à illuminer les yeux,
Des enfants à l’innocence d’opale angevine
Au bout de lendemains éclairés par les cieux.

Et ils vécurent heureux...
4
4

Un petit mot pour l'auteur ? 1 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Flore
Flore · il y a
"J'ai envolé un coeur de sa cage"....c'est très beau.