1
min

Liberté

Image de Samouraï

Samouraï

4 lectures

0

Il était un soir où j’ai repris le cœur que j’avais donné au chien. Il a aboyé et m’a craché un morceau de viande crue et chaude. Je l’ai lavé un peu et j’ai creusé ma poitrine pour replacer cet organe dans son lieu initial. Je suis reparti ensuite en vacances et j’ai rencontré du monde. Que des belles personnes, avec deux ou trois cœurs pour enrichir le mien. A la fin des vacances, j’ai compris que seuls les scarabées pouvaient voler sereinement car ils ne sont libres de penser.
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,