1
min

Lettre ouverte au cancer

Image de Francois Bourget

Francois Bourget

1 lecture

0

T'es vraiment détestable.
Toi et tes métastases...
Tu peux pas t'attaquer au cerveau de Zemour ou aux poumons des Balkany ??? Tu peux pas t'attaquer à des Ménard ou à des Soral ???
T'es un putain de lâche, une ordure pourquoi tu m'attaques pas moi ????
Pourquoi ma mère ?? Encore ??
Elle qui t'as déjà survécu 2 fois , elle qui t'as sacrifié un peu de sa féminité et presque toute sa capacité respiratoire..
T'as si peu de courage moi je voudrais t'affronter tu me fais pas peur tu vois je te méprise toi et ta funeste entreprise...
Tu nous empêchera jamais de rire et de sourire de te combattre avec l'espoir , avec les quelques cartes qu'on a en main..
Toi et ton acharnement stupide, putride, Toi le vicieux toi le pervers toi Narcisse qui espère qu'on vive à travers ton prisme.
La lutte nous révélera après la chute on se relèvera tu vois toi t'es seul et t'as personne à prendre dans les bras...
T'as intérêt à être sacrément puissant parce qu'en face y a du répondant pendant que tu te répands ne te méprends pas on apprends à vivre avec toi et sans les choses que tu nous prends...
On mettra toujours plus de couleurs pour supporter la douleur , toujours plus d'attentions pour te rendre le plus insignifiant possible, encore une fois t'as mal choisis ta cible.
Si elle perd l'équilibre je serai sa béquille si elle perd la mémoire je lui rappellerai qu'elle est libre, si elle s'ennuie elle se plongera dans les livres, si tu la fais prisonnière je serai celui qui la délivre et c'est toi qui finira à la dérive.
Tu te crois malin avec tes tumeurs malignes, t'es pas invincible même si c'est impossible de te cribler de balle.
A partir de maintenant je l’emmène en cavale loin de toi, au fond des bois dans une cabane partout ou tu perds de l'influence dommage pour toi je me fais soldat qui te fais cette promesse : Tu t'en mordras les doigts...
T'es pas en terrain conquis on a appris a t'affronter, sans s'effondrer on jouera les effrontés jusqu’à te voir chuter...
Tu nous bridera pas on se videra la tète pour t'éloigner avec toutes les forces qui nous habitent et elles sont pas moindres permets moi d'en témoigner,
Ceci étant dis t'es un sacré salopard donc je me fais rempart tout ce que tu casse je le répare
Toutes ces luttes je m'en empare faisant obstacle a ton emprise néfaste..
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,