L'essor d'Icare

il y a
1 min
14
lectures
1

Dire beaucoup en peu de lignes, voilà ce qui me tente, voilà ce que je tente  [+]

Bientôt ce serait l'instant

Agrippé au basalte escarpé
l'arbre unique l'attend
lui le reclus
qui s'est mis à courir
vers ce fût d'espérance

L'homme ahane sur la roche
atteint le pied du tronc
gravit les racines musclées
embrasse l'écorce
enserre la ramure
se hisse peu à peu
vers le libre saphir

La lune observe l'ascension
et chaque fois plus haut
surgit
pour se déprendre du halo
qui lui voilerait le sacrilège

Parvenu à la cime
faisant ployer la branche ultime
il émerge

Dérape

La lune se réfugie à l'ombre d'un stratus

Le désespoir banni
ses doigts se recroquevillent
ses pieds cherchent l'appui

Enfin il s'est dressé

L'astre le sollicite
la nuit l'invite
l'espace lui sourit
Gravement il déploie
ses deux membres de plumes
ailes ourdies dans l'ingénieux secret
inspire au plus profond de son entraille

Et s'élance.

Les zéphyrs enjôleurs le cernent et l'accaparent
Il s'élève sans effort au sein d'un souffle tiède
tandis que l'arbre-père descend s'amenuisant

Il sait le labyrinthe
Il jubile
se laissant dériver
jusqu'au soleil levant

Témoin du scandaleux prodige
la lune s'en est allée
1

Un petit mot pour l'auteur ? 2 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Emerillon
Emerillon · il y a
Bonjour Brigitte. Merci pour votre éloge qui me touche beaucoup sur ce poème et 'Lascive nocturne'. curieuse, je suis allé sur votre espace et j'y ai découvert des perles. Très belles images dans vos poèmes.
Image de Brigitte Bardou
Brigitte Bardou · il y a
Pas un vote pour ce très beau poème ! Je n'en reviens pas...