1
min
Image de Alann dethiol

Alann dethiol

5 lectures

0

Les vieux


Ils parlent souvent de cœur d'amour et de tendresse
Quand ils ont l'âge mûr trop mûr pour qu'il soit chaud
Ils redeviennent enfant à peine adolescent
Au premier battement et à son premier chant
Ils rêvent ils s'imaginent le monde tout autrement
D'une robe de soie blanche qui court lentement
Ils déroulent leur film qu'ils ont bien conservé
Mettent le son plus fort pour comprendre en entier
Et là dans leur fauteuil ils se tiennent la main
Comme deux jeunes tourtereaux les vieux

Ils se content des histoires de rendez-vous manqués
Se rappellent leur jeunesse où ils allaient danser
Leur voyage de noces au village voisin
Et leur premier enfant pour prénom Sébastien

Et de là en vadrouille il ira à la guerre
Il enverra des lettres qui n'arriveront jamais
Comme beaucoup de français il sera déporté
Mais dans un nombre moindre il sera libéré

Et ils sont toujours là ils attendent la fin
Ils sont les plus heureux de tous les malheureux
Et comme des amoureux ils se tiennent la main
C'est peut-être parce que au fond
Ils s'aiment tout aussi bien les vieux.

n° 21 - Nice - janvier 1977
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,