Les trois Parques

il y a
1 min
178
lectures
29
Qualifié

Etudiante en master édition, survivante d'une prépa, fan de grec ancien, histoire des arts, fantasy et classiques  [+]

Image de Automne 2016
Aube baigne d’éclat sa douce chevelure,
Tel un miroir du soleil de la création,
Bleue pâle, au berceau de la civilisation,
Sa main tisse et tient la quenouille de l’augure.

Zénith allie les feux et donne fière allure
À sa robe flamboyante fardée de vie,
Force, robustesse et sève ont toujours ravi
Celle qui du rouet manœuvre la courbure.

Crépuscule étire sa voûte dans le noir
Ailes de corbeau où ses ciseaux laissent choir,
De la mort de chacun celle-là se rend maître.

Destin guide leurs doigts agiles pour tresser,
Que filandières elles dardent vers chaque être,
Loi que même les dieux ne peuvent transgresser.

29

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Poèmes

El Sheik met

NinaP

Sur l'échiquier de bois, bataillons ordonnés,
Deux armées se font face pour un combat mental.
Tout n'est que stratégie... [+]