Les tourments de la nuit

il y a
1 min
12
lectures
0
Quand la pénombre envahit la planète
Mon esprit n'est plus net
La pénombre envahit mon cœur
Je ne vois que terreur

Mes pensées me tourmentent dans les ténèbres
Je ne peux échapper à ces songes funèbres
Elle a toujours une longueur d'avance
je finirais dans sa panse

J'entends ses blâmes
J'entends gindre mon âme
Mes souvenirs me hantent
Dévoilant mes cicatrices béantes

Je me fais manipuler par mes émotions
Je subis mes pulsions
Ma haine me consume
Elle se nourrit de mon amertume

Je nage mais je ne vois que néant
Mais un feu scintillant
Me donne la force de me battre
De l'empêcher de croître

L'aube arrive
Disparaît alors cette voix nocive
Un cauchemar que j'omis
Jusqu'à la prochaine nuit
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !