1
min

Les souvenirs

Image de Elrod

Elrod

3 lectures

0

D’aussi loin qu’ils m’emportent,
Je me revois encore enfant
Rêvant d'un prince charmant
Venant au son d’un beau chant.

Comme toutes les petites filles
Je n’ai cessé d’y penser,
Et de me faire mes contes de fées
Où rien de mal ne pouvait m’arriver.

Que de plaisir, j’ai pu éprouver
Au point de me transporter,
Dans cet univers enchanté
Rempli de douceur et de beauté.

Sur mes épaules, le manteau des années
M’a séparé de mes rêves enchantés,
Sans pour cela les avoir oubliés
Puisque tu les as réalisés.

Merci pour tout ce que tu m’as apporté
Avec ton amour et tant de bonté
Je n’aurais jamais cru que cela existait.
Notre amour n’a été qu’un conte de fées.

0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,