Les sombres monarques

il y a
1 min
20
lectures
2

Bonjour à tous et merci de visiter ma page ^^ Né un mercredi, le 21 Octobre 1992. Adore l'effervescence des mots et la vision qu'ils laissent s'échapper. La poésie est pour moi la danse de  [+]

Le sombre monarque avance encore un peu.
Loin de moi l'idée d'être de trop.
J'ai trop aimé cette idée fuguasse,
L'idée d'aimer reste pourtant tenace.
À l'envers du dé, corps en hasard,
La chance a brisé son dernier espoir.
L'ancre a scellée le fragment du vaisseau
Pour son dernier repos.

J'ai appris toute ma vie qu'il fallait grandir,
J'ai regretté souvent qu'il faille vieillir.
J'ai joué des coudes à travers les jugements,
La méfiance est reine quand on est différent.
L'âme apatride d'un corps sans repos,
Le cœur meurtri d'un instant de trop.
Les voiles s'envolent pour les firmaments
Au fil du temps.

Au fil des aiguilles qui s'enlacent et trépassent,
Le sombre monarque montre un sourire fuguasse.
Le décors sombre d'une dizaine de roses,
Des roses noir que le cimetière déclose.
Ô ! toi l’impotent, l'ignorant ignare,
Qu'as-tu donc fait au sombre pour qu'il te suive ainsi ?
N'as-tu donc pas appris de tes veines bagarres
Que c'est ainsi ?

La vie va et vient à la va vite, et soudain
Elle s'en va sans prédire les vains cœurs meurtris.
Le poignard luis encore du soleil de tes nuits,
Mais soudain, faire le mort est moins dur que certain.
Tu t'éveille à nouveau dans un parfait décors,
Tu accueil le soleil comme mère des aurores,
Tu regardes à tes pieds le sol, et puis tu penses
Qu'elle est belle ma chance.

À moitié endormi sur ma chaise bleutée,
Je ne verse d'encre qu'à la nuit tombée.
Ainsi va ma fleur, ma narcisse de péché,
Ma rose noir de nuit qui s’éteint au levé.
L'aurore a décidé d’apporter les orages,
Les flashs se dessinent mais s’abattent au large.
Un baiser d'immortel sur la mer déchaînée
Espérant l'apaiser.
2

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !