Les réfugiés

il y a
1 min
84
lectures
1

Conducteur de tramway à La Haye, (Pays-Bas), et poète à mes heures perdues, je raconte la vie telle que je la vois, ni plus belle ni plus moche, mais certainement plus harmonieuse. J'aime la rime  [+]

Ils sont partis de leur village,
Ils ont quitté leur beau pays,
Abandonné tous leurs amis,
Fuyant les crimes, les ravages,

Ils sont passés par la Turquie,
Ils ont appris d’autres langages,
Laissant leur vie dans leur sillage,
Et des reflets de nostalgie,

Ils ont promis d’être bien sages,
Mais la bonté n’est pas d’ici,
Les étrangers sont des bandits,
Quand ils s’abritent de l’orage,

Quand ils sont nés dans les conflits
Des terroristes, des sauvages,
Qui se réjouissent des pillages,
Et n’ont jamais le cœur meurtri,

Et le mépris sur leur passage
Les fait pleurer toutes les nuits,
Les fait tomber dans la folie,
Les mains rougies sur les grillages,

Ils sont passés sans faire de bruit,
Ils ont franchi des marécages,
Ils ont péri dans des naufrages,
Croyant trouver le paradis,

Mais en arrivant sur les plages,
L’humanité les a trahis,
La vérité c’est qu’aujourd’hui,
Les réfugiés sont dans des cages.
1

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !