Les quatre saisons

il y a
1 min
112
lectures
21

On peut essayer de guérir de ses erreurs. On peut dépasser ses peurs et On peut apprendre à tout âge. ******* Si vous venez vous abonner pour obtenir des voix et vous désabonner ensuite  [+]

(20 ans)

Au printemps  de ta vie, tu croques les hommes, comme une pomme d’amour.
Beauté envoûtante, tu fais tourner les têtes de ces assoiffés, d’émois, grisés par tes baisers de miel.
Ton corps, épicé de mille merveilles, les chavire de douceur.
Ils se pâment devant toi et fondent, comme un caramel délicieux. 


(40 ans)

A l'été de ta vie, tu enflammes les hommes comme une torche les menant au septième ciel.
Ils explorent tes galaxies, mains expertes, avec des étincelles dans les yeux.
Ton corps est un arc-en-ciel où chaque rai de lumière les amène à une explosion de bonheur.
Tu les ériges dans leur grandeur.


(60 ans)

A l'automne de ta vie, tu souris aux hommes. Ceux qui ont croisé ton chemin et se souviennent.
Ces moments passés à goûter ta peau, frissonnante de leurs ardeurs.
Ils ont perdu de leurs éclat, tous ces bourreaux des cœurs.
Reste quelques demandeurs à qui tu accordes de temps en temps tes faveurs.


(80 ans)

A l'hiver de ta vie. Les hommes ne sont plus qu’un souvenir.
Tes mains ripent sur ta chair asséchée de tant de friponneries.
Yeux flétris et chevelure laiteuse.
Doux regard sur ton passé. Nostalgie se fait garce.

Puis tu esquisses un pas de danse et tu tires ta révérence.
21

Un petit mot pour l'auteur ? 42 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de VERONIK DAN
VERONIK DAN  Commentaire de l'auteur · il y a
Ce poème a été corrigé, revu et retravaillé grâce à JLK.
Je le remercie pour son aide.

Image de Albane Charieau
Albane Charieau · il y a
quatre belles et si véritables saisons. Merci pour ce beau poème.
Image de VERONIK DAN
VERONIK DAN · il y a
Merci bcp
Image de Camille Berry
Camille Berry · il y a
Les quatre saisons de la vie d'une femme. Bravo!
Image de VERONIK DAN
VERONIK DAN · il y a
Merci bcp Camille, avec l'aide précieuse de JLK.
Image de Graloup
Graloup · il y a
J'ai en mémoire un quatrain (je ne sais qui en est l'auteur) qui peut s'appliquer à beaucoup d'histoires d'amour et à leur évolution dans le temps:
On s'enlace
on se veut;
on se lasse,
on s'en veut.
Nous vivons une époque horrible, déprimante. Seul point positif: les progrès de la science, le respect d'une bonne hygiène de vie permettent , même à l'approche des huitante ans ( "on n'est pas sérieux quand on a huitante ans" aurait pu écrire Rimbaud) de ne pas se contenter de souvenirs, de ne pas cultiver exagérément la nostalgie.
Bonne journée

Image de VERONIK DAN
VERONIK DAN · il y a
Merci bcp Graloup, "huitante" Suisse, Belge.." ?
Image de Graloup
Graloup · il y a
Savoyard, mais on aime bien imiter nos amis genevois.
Image de Mickaël Gasnier
Mickaël Gasnier · il y a
Comme je l'ai écrit dans l'un de mes textes il y a quelques temps on retrouve ici les quatre saisons, mais légèrement différemment, je disais dans celui-ci :
Je nais... Je vie... Je fatigue... Je meurs...
Là, c'est le point de vue d'une femme ;-).
À bientôt VERONIK.

Image de VERONIK DAN
VERONIK DAN · il y a
Merci MIckaël et à bientôt
Image de JLK
JLK · il y a
"Printemps passé, tu te diriges vers l'été"
"Été passé, tu te diriges vers l'automne" etc...
Je trouve ces vers superflus, ils énoncent des évidences.
D'autre part, après le zénith, on revient à l'aube? Je ne comprends pas...

Pourquoi ne pas ôter les vers intercalaires superflus et commencer les strophes par :
"Au printemps de ta vie", " A l'été de ta vie", jusqu'à l'hiver...
Et au lieu de "Hiver terminé", qui n'est pas très musical, finir ainsi :
Puis tu esquisses un pas de danse,
Et tu tires ta révérence.

Image de VERONIK DAN
VERONIK DAN · il y a
Merci pour toutes ces remarques. J'ai apporté les modifications à ce texte. Et pour les 60 ans j'ai mis au soir de ta vie.
Est-ce que c'est mieux comme ça ? Je suis vraiment contente de vos commentaires qui m'aident à avancer. Amicalement VERONIK

Image de JLK
JLK · il y a
Les saisons sont plus appropriées, car crépuscule et soir, ici, sont synonymes.
D'ailleurs, votre poème s'intitule "Les quatre saisons".
Logiquement, votre texte tel que corrigé devrait finir par "la nuit "succédant
au crépuscule, ce qui ne serait pas très heureux.

Image de VERONIK DAN
VERONIK DAN · il y a
J'ai mis au cœur de la nuit .Est-ce mieux ?
Image de JLK
JLK · il y a
Selon moi, non. Je persiste à penser qu'il vaudrait mieux
s'en tenir à "Au printemps de ta vie" et ainsi de suite jusqu'à
"l'hiver de ta vie" , comme !e suggère le titre.

Image de VERONIK DAN
VERONIK DAN · il y a
J'espère que j'ai bien compris cette fois.
Image de JLK
JLK · il y a
Ben voilà. Les quatre saisons de la vie.🌞
Image de VERONIK DAN
VERONIK DAN · il y a
💛💚💙💜
Image de Graloup
Graloup · il y a
Combien le poème "le lac" qu'on ânonnait adolescent touche, après un certain âge. Si le temps avait daigné suspendre son vol aux moments heureux de notre vie! Restent les souvenirs .
Image de VERONIK DAN
VERONIK DAN · il y a
Oui reste les souvenirs et parfois peut-être des regrets..
Merci pour v/passage. Au plaisir

Image de Pierre-Yves Poindron
Pierre-Yves Poindron · il y a
Un très beau texte, sans emphase, mais avec des images à la fois justes et surprenantes.
Image de VERONIK DAN
VERONIK DAN · il y a
Merci. Je suis très touchée par v/commentaire.
Image de Thierry LE FLOCH
Thierry LE FLOCH · il y a
Comme les Quatre Saisons de Vivaldi, on découvre les Quatre Saisons de Veronik Dan . Un hommage à l'éternel féminin !
Image de VERONIK DAN
VERONIK DAN · il y a
Merci bcp, au plaisir VERONIK
Image de Dranem
Dranem · il y a
le temps ne fait rien à l'affaire.... quand on aime on ne compte pas...
Image de VERONIK DAN
VERONIK DAN · il y a
Vous avez tout à fait raison. Merci de v/passage Si vous avez le temps je vous invite à lire NADIA ( Aucune obligation bien sûr) Merci VERONIK
Image de Dranem
Dranem · il y a
Merci pour l'invitation... j'irai lire NADIA avec plaisir !
Image de VERONIK DAN
VERONIK DAN · il y a
Merci bcp Monsieur.