Les passants

il y a
1 min
37
lectures
16
Ils sont là.
A droite, à gauche, les voilà
A passer et à repasser en tas.
Tel un troupeau au galop, ignorant son trépas.

Le monde passe. Ils passent aussi sans véritable contrat.
Les uns sont des décors, les autres, des appâts;
Des silhouettes de géants, pourtant indélicats.
C'est ça, pleurons pour nos états !

La vie elle même se rit de ses enfants ingrats
Qui s'en souviennent que dans leurs piètres états.
Des loups vicieux qui se traînent sans cesse vers le bas,
Marchant et admirant le semblant de leurs pas.

Les voici au carrefour si pressés.
Les véhicules n'ont pas eu le temps de se reposer.
Les rues sont truffées des immigrés
Donnant raison aux entreprises de faire le décompte de leurs ouvriers.

Sont-ils tous des courageux pour relever le défi de l'humanité ?
Pourtant, ils se font la guerre pour si peu!
L'effroi les affâme aux actions dangereux.
On ne c'est plus véritablement vers qui se tourner!

Les actes de vertu ont fui ce champs des surdoués.
Leur vie semble être un triste passage. Quelle finitude pour des médaillés!
Qui pourra mettre un peu d'amour dans sa vie d'ortolan?
Celui-là qui aurait compris le sens réel de cette vie de passant.
16
16

Un petit mot pour l'auteur ? 18 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de De margotin
De margotin · il y a
C'est déchirant, ton poème!
Et

Je vous invite à découvrir mon nouveau recueil de poèmes en lice au grand prix du manuscrit 2020.
veuillez cliquer sur ce lien http://www.lajourneedumanuscrit.com/Stigmates
Pour lire l'extrait et sur j'aime pour connecter, puis sur j'aime à nouveau si vous voulez le soutenir au grand prix de la journée du manuscrit. Merci beaucoup
Salutations chaleureuses

NB: veuillez connecter Disqus au bas de la page si vous voulez laisser un commentaire.

Image de Flore A.
Flore A. · il y a
On court après le temps...à quoi bon, les jours passent à leur allure, même en allant vite, nous ne les dépasserons pas...Merci d'être venue me lire, je viens vous connaître.
Image de SEKOUBA DOUKOURE
SEKOUBA DOUKOURE · il y a
Bravo pour ce beau texte ! Vous avez mes voix.''. ET merci de passer faire un tour chez moi et soutenir mon texte si vous avez le temps. 🙏🙏
*Le lien du vote*
👇👇👇👇.
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/le-village-doukourela

Image de Françoise Desvigne
Françoise Desvigne · il y a
Votre poème est poignant et émouvant ! J'ai beaucoup apprécié sa lecture ! Mes compliments !
Image de Rachel Bako
Rachel Bako · il y a
Merci François !
Image de ALYAE B.S
ALYAE B.S · il y a
waw j'aime bcp et je rejoints l'avis de Cyrille. C'est trop bien écrit et exprimé. Une invitation à venir découvrir mon TTC la face cachée de l'Isère qui est en finale. Merci d'avance. 😊
Image de Cyrille Conte
Cyrille Conte · il y a
Baudelaire avait écrit "à une passante", vous avez, dans un autre style, su dépeindre la fugacité du monde contemporain.
J'ai envie de vous inviter à une lecture pour la finale de "dépaysement" : https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/une-promesse-d-evasion
Au plaisir de vous lire.

Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
La vie en passant... Il y a de la profondeur dans cette évocation poétique.
Image de Rachel Bako
Rachel Bako · il y a
Merci M. Iraje!
Image de LES HISTOIRES DE RAC
LES HISTOIRES DE RAC · il y a
Un cri comme un appel au secours. Pourvu qu'il annonce une délivrance !
Image de Marie Juliane DAVID
Marie Juliane DAVID · il y a
Un texte très touchant et très intéressant !
Jolie plume !
Bonne continuation !

Image de Nicole Loth
Nicole Loth · il y a
Un poème bien écrit. Où va le coeur de l'homme en ces temps tourmentés. L'indifférence a pris la plus grande par sur l'humanité...
Image de Rachel Bako
Rachel Bako · il y a
Hélas ! Que pouvons nous faire si ce n'est en premier lieu d'écrire...
Merci beaucoup Nicole loth.