1
min

Les Parents

9 lectures

1

On veut pas qu’y meur’nt, nos parents !
On veut qu’y vivent éternell’ment !
Ou... qu’y vieillissent, mais lent’ment !
Enfin... vieilliss’nt...
En restant beaux !
Et forts et pis toujours costauds !

Qu’on puisse jouer au football
Avec papa, sans y fair’ mal,
Et se baigner, avec maman,
En bikini, ou même... sans !

Qu’y ait pas cett’ foutue Alzheimer
Qui fait de leur vie un cim’tière
Et les transforme en pomm’s de terre
En foutant leur mémoire en l’air !

On veut qu’y souri’nt d’tout’s leurs dents !
Que leur cheveux devienn’t pas blancs
Qu’ leur peau rest’ lisse... ou s’ride un peu
En étoiles, au coin des yeux !
Ca, c’est marrant, qu’ils rient des yeux !

Qu’y nous engueul’nt, juste un p’tit peu,
Comme quand on était morveux...
Et pis, qu’y racont’nt des histoires
Quand on peut pas dormir le soir,
C’est mieux que les barbituriques
Ou les trucs qui rendent euphoriques !

Que papa puiss’ toujours conduire
Avec maman, et son sourire,
Assis’ devant, et nous derrière,
Un peu malade’s dans la DS
Pendant que ronronn’ la glacière
Et qu’on remonte à Bourg-en-Bresse,
Après quinz’ jours à Palavas
En shorts kakis et pataugas !
Non !
On veut pas qu’y meur’nt, nos parents !
Avec eux, on est dev’nus grands
Mais... qui saura nous consoler
Si meur’nt ?
On s’ra déboussolés !
Qui apaisera not’ chagrin ?
Et qui nous prendra par la main ?
Hein ?
Non ! Peuv’nt pas mourir nos parents !
C’est pas du juste, c’est pas marrant !
Allez, arrête, mon P'tit Pépère !
Ferm’ donc ta boîte à camembert !
N’va pas chialer, on est trop fiers !
1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,