Les marques du passé

il y a
1 min
23
lectures
5

Déjà quelques années chez Short Edition, un livre de 95 pages sur Coolibri "Les cahiers de Corinne " où vous retrouverez mes histoires et poèmes ainsi que ceux d'Eliott. Pour la petite histoire  [+]

Derrière cette porte,
Remplies des fleurs,
Derrière ces notes,
Une image de cœur.

Un regard vers le passé,
Qui te ramène en arrière,
Souvenir de ton père,
Encore et encore le morceau
De flûte « Gabriel’s oboe »
Te porte vers la lumière,
Ton visage muet d’humilité,
Ne pas oublier ta sensibilité.

Malgré tes silences, ta fumée,
Dans tes petits yeux secrets,
Sonnent l’amour brisé,
D’une vie passait à oublier.

Tes amis à jamais partis,
Un sourire, la mort en Algérie,
Tes enfants aussi une même année,
A vingt-ans et vingt-neuf ans,
Ton cœur ne peut que crier,
Ce que tu gardes en secret,
Quand je tente de prendre ta main
Moi ta fille délestée
Pour comprendre ta fierté.
5

Un petit mot pour l'auteur ? 6 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Georges Marguin
Georges Marguin · il y a
Souvenirs douloureux, souvenirs, hommage aux disparus,
Image de Françoise Desvigne
Françoise Desvigne · il y a
Douces pensées !
Image de Randolph B.
Randolph B. · il y a
Bel hommage, Corinne, que j'ose étendre à toutes les personnes qui tant de souffrances ont endurées. Souvent en silence.
Je me permets de vous proposer "La bulle et la carapace " , exemple d'un homme qui a eu la force de se taire et de forger une vie à partir de la perte d'un être cher.

Image de Didier Poussin
Didier Poussin · il y a
Pour la mémoire .....
Image de Georges Marguin
Georges Marguin · il y a
Oui, je comprends très bien, mais j'ai horreur du passé, seul demain m'intéresse. J'aime tout de même l'oeuvre en elle-même parce qu'elle part du coeur!
Image de Flore A.
Flore A. · il y a
L'amour pour une mère, quoi qu'il arrive."Il est tard et je veille"...j'avais écrit , un peu sur le même sujet, dans un moment difficile, en début d'année. Aussi je me retrouve dans ton poème émouvant. L'écriture est une aide, le passé est toujours présent, ses vagues reviennent comme celles de la mer, quoi qu'on fasse.