1
min

Les mains fermées

Image de Chatibrille

Chatibrille

0 lecture

0

Le monde a un goût de cendre. Dans ma bouche il n'y a plus aucune saveur divine. Comme si une nuit sans fin avait tiré son voile au-dessus de ma tête. En ombres chinoises j'entrevois la création des autres. Lucioles amères qui ne réchauffent plus mon cœur. Il tombe des pierres dans le dedans de ma poitrine. Elles ont tout coupé sur leur passage. Leurs arêtes sont tranchantes, anthracites. Plus il en tombe plus les griffes me poussent. Et j'ai au bout des doigts, déjà, ongles de monstre. Et j'ai au coin des lèvres le rictus assassin. Et j'ai les mains fermées.

Cendres Bouche Nuit Tête Arêtes Griffes Les Mains Fermées

Ma bouche est un four que la nuit a comblé. Dedans il y a des cendres. L'avant volette en papiers incendiés, papillons de malheur. Dans ma tête les arêtes montrent un poisson amaigri. Je ne vois plus la chair. Je ne vois plus le monde. Confinée dans mon lit je cache les griffes de monstre. Pour ne blesser personne je garde les mains fermées.

Four Cendres Incendiés Poisson Griffes De Monstre Je Garde Les Mains Fermées.

Dans le four on a fait griller un poisson. Incendié. Carbonisé. Réduit en cendres. Oublié là, il ne lève pas la voix. Le silence l'étouffe mais il n'a plus la force. Tapies sous ses écailles, ses griffes de monstre sont encore agrippées à la pierre du fourneau. Je suis dehors. Je sais sa souffrance mais je ne fais rien. Je garde les mains fermées.
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,