Les hommes sous les ponts

il y a
1 min
18
lectures
3

"Moi j'étais seul comme le bruit dans le silence" Louis Aragon  [+]

Les yeux égarés
Des passants fatigués
Ont perdu le compte
Des tâches sur l’asphalte

La pluie battante
Efface les pas
Des clochards vagabonds
Des hommes sous les ponts

On glisse sur leurs cernes
Comme sur un trottoir givré
La rue n’est pas docile
Elle les avale en riant

Et ils s’endorment
Parmi les vents
Au milieu du temps
Sur des pavés de grisaille

Pourtant, leur chair est beige
Et dans leurs yeux délavés
Des centaines d’hivers glacés
Se reflètent dans leur regard

Moi, je les oublie
Et toi aussi
Même leurs ombres sont pâles
Et elles s’échappent de nos mémoires

Adieu tendresse
Adieu chaleur
Meurent les hommes
Les hommes sous les ponts
3

Un petit mot pour l'auteur ? 1 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Dranem
Dranem · il y a
En dehors de toute compétition imposée par notre société , ces hommes sous les ponts , on ne les remarque même plus... un texte remarquable !

Vous aimerez aussi !