Les héros d'aujourd'hui

il y a
1 min
574
lectures
53
Qualifié
Image de Automne 2016
Les vampires de nos jours ne sont plus ceux d'avant
Jadis ils étaient laids, ils tuaient en mordant
Ils avaient peur du jour, dormaient dans un cercueil
S'habillaient tout en noir comme s'ils portaient le deuil.

Ils se nommaient, Lestat, Dracula ou Varney
Ne supportaient pas l'ail et n'aimaient pas Disney
N'étaient pas amoureux, erraient dans des châteaux
Prenant aux cimetières des tombes pour berceaux.

Losqu'enfants, jeunes filles, vous fûtes amoureuses
C'est au prince charmant que vous songiez, heureuses,
Aujourd'hui, en lisant vos romances Bit-lit
C'est du vampire sexy dont vous rêvez au lit.

Qu'ils se nomment Darius, Phœnix, ou Khamaël
C'est dans leurs yeux brûlants que vous grimpez au ciel.
Ils sucent votre cou et vos lèvres exquises
Tout en vous dégustant comme des friandises

Ils ont des lits moelleux, des stores électroniques
Des écrans plats géants, des enceintes acoustiques,
Des voitures dernier cri, que James Bond envierait
Un dressing complet qu'un top modèle voudrait.

Ils choisissent maintenant leur rhésus préféré
En des poches de sang, très bien réfrigérées,
Ils ont des secrétaires, des valets des chauffeurs
Des canines blanchies, des antidépresseurs...

Ils sont irrésistibles, séducteurs aguerris
Qu'on ne compare plus à des chauve-souris
Pratiquent les arts martiaux et les sports de combat
Revendiquent haut et fort leur choix du célibat.

Voilà ceux qu'aujourd'hui en héros vous souhaitez
Retrouver dans des sagas que vous dévorez.
Adieu ! Princes charmants, preux chevaliers vaillants !
Pour plaire à nos princesses il vous manque les dents...

53

Un petit mot pour l'auteur ? 39 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Superbe lecture poétique qui dénote un peu la réalité de nos jours, j'aime.
Image de Nastasia B
Nastasia B · il y a
C'est si vrai !
Image de Lagantoise
Lagantoise · il y a
Je viens de lire un commentaire en bas qui me blesse profondément ...je réponds...même le grand et talentueux poète Baudelaire avait dit "Il faut tordre le cou à l'alexandrin"....Votre style est superbe, fluide et aussi léger que votre plume....Ce texte mérite bien plus de compliments que de la bêtise...Mon vote +++...désolé pour cette parenthèse....BRAVO!!!....
Image de Maud Garnier
Maud Garnier · il y a
plus je vous lire plus j'adore !... c'est parce que comme vous, j'écris d'un jet, avec le cœur, et je fais fi des "règles de l'art" ! pour écrire et pour peindre, je préfère la liberté et les vers libres que me souffle ma muse ! elle ne connaît rien à la versification la pauvrette... j'ai déjà eu une débat avec un Monsieur comme vous l'avez plus bas dans les commentaires, et même si ce Monsieur (que j'aime bien au demeurant) est têtu, moi je suis incorrigible :-)
PS "mon" Monsieur n'est pas le même que vous... :-)
2ième Ps : vous portez en plus le même prénom que ma sœur :-)

Image de Nadine Gazonneau
Nadine Gazonneau · il y a
Désolé je vous ai laissé un commentaire mais j'ai complétement oublié de voter. Bien évidement + 1 de la part de Tilee qui vous avait présenté "transparence" poème en lice finale poésie été. Qu'en avez vous pensé? Bonne chance à vous.
Image de Nadine Gazonneau
Nadine Gazonneau · il y a
Encore un excellent texte superbement écrit; Belle réussite. Bravo de la part de Tilee auteur de "transparence" finale poésie été.
Image de Chris Artenzik
Image de Sébastien Broucke
Sébastien Broucke · il y a
Excellent !
Image de Claudio Boaretto
Claudio Boaretto · il y a
Je suis désolé, mais quand je lis un poème en concours, j'attends au moins qu'il respecte les règles de l'art de la versification française...
Ce poème contient pas moins de 12 alexandrins boiteux à 13 pieds, dont un à 14...
Mauvaise césure dans le 1er vers de la 3ème strophe, le 3ème vers de la 6ème strophe et le second vers de la 8ème strophe...
Un hiatus (aujourd'hui en) dans le 1er vers de la 8ème strophe et un e muet interdit (blanchies) dans le 4ème vers de la 6ème strophe...
Ça fait quand-même beaucoup, non ?...

Image de Sylviane Roolens
Sylviane Roolens · il y a
Désolée de vous décevoir, cher monsieur. Après relecture de mon texte je ne vois qu'une erreur faite en recopiant: "Des dressing BIEN complets qu'un top modèle voudrait" Mais quels auteurs avez-vous déjà lus pour parler si bien de la versification française? Il n'y a pas que Victor Hugo...Je vous rappelle que ce blog ainsi que ce concours ne sont pas destinés à des professionnels de l'écriture mais à des amoureux des mots désireux de faire passer le message du plaisir de la lecture. Rien ne vous empêche de passer votre chemin et de vous replonger dans les bons livres en papier que vous avez certainement dans votre imposante bibliothèque. Je ne prétends pas être poétesse professionnelle et ne quémande surtout pas des votes pour gagner un concours. Ce texte, que je ne nomme pas poème fut choisi par un comité de lecture entre les différents textes que j'ai osé publier sur ce blog. Je vous recommande donc de passer votre chemin cher monsieur et surtout de ne lire que les GRANDS poètes déjà édités, afin de ne pas être déçu...
Image de Claudio Boaretto
Claudio Boaretto · il y a
Chère Sylviane, je ne voulais pas vous vexer, mais je pense que lorsque l'on écrit des vers et qu'on les présente au public, dont je fais partie, le moins est de respecter les règles de la versification française... Et nul besoin de s'appeler Victor Hugo pour cela... Si vous ne vous rendez pas compte que certains de vos vers comptent 13 pieds au lieu de 12, cela veut dire que vous péchez par ignorance et non par le talent car le talent de l'écriture vous l'avez, sinon je n'aurais fait aucune remarque....
C'est à la portée de tous d'ouvrir un traité de versification, de lire les règles et de tenter de les appliquer, je sais ce n'est pas toujours facile et de ce fait l'écriture devient plus ardue...
Mais le résultat en vaut la peine...
Par exemple, il est un autre gros défaut de votre texte, c'est qu'il ne respecte pas l'alternance des rimes féminines et masculines, je n'en ai pas parlé dans mon commentaire précédent, mais c'est dommage car cela casse le rythme de texte à la lecture...
En résumé, pas besoin d'être professionnel de l'écriture pour appliquer les règles, ce que font beaucoup de poètes amateurs de ma connaissance... Comme dans tous les arts, la musique, la peinture, la sculpture, le respect des règles basiques apportent énormément....
Surtout il ne faut pas vous vexer Sylviane, suivez mes modestes conseils et vous vous apercevrez que vous aurez alors la possibilité de sublimer votre talent...
Amicalement
Claudio

Image de Sylviane Roolens
Sylviane Roolens · il y a
Cher Monsieur, je ne prétend pas suivre les règles de versification française, je n'ai d'ailleurs jamais lu de méthode de composition de poème.... Mes vers, libres peut-être, puisqu'ils ne sont pas des alexandrins, sont écrits, d'un seul jet, avec le coeur et non la raison. je ne tiens pas à entrer dans un cadre, un moule rigide, en écrivant, la vie nous impose déjà assez de rigidité comme cela. Je ne tiens pas non plus à sublimer mon pseudo talent et n'ai pas précisément l'intention d'être publiée.Je dis simplement ce que je pense tel que les mots me sortent du coeur. Vous parlez de règles basiques à suivre,..Permettez -moi de vous dire que si tous les compositeurs, peintres avaient suivi les règles, l'art serait bien appauvri et nous n'aurions pas le bonheur d'écouter où de voir certaines oeuvres qui sont devenues cultes bien qu'ayant été composées en dehors de toutes règles. Lesquelles règles ne sont-elles pas faites pour être transgressées? Vous ne m'avez pas vexée, je vous répond tel que je le sens et je tenais à justifier mon non-professionnalisme sur ce blog. Je n'ai pas eu de consignes pour écrire ces quelques phrases, ni de moule non plus. ce n'était pas un exercice de style, j'ai passé l'âge des examens, et ce n'est pas non plus le but de ce blog, je pense que vous avez pu le constater. Je vous souhaite une bien belle fin de journée à lire d'autres textes qui sauront vous satisfaire. Bien amicalement,
Image de Claudio Boaretto
Claudio Boaretto · il y a
Pour transgresser les règles encore faut-il les connaître, et la transgression des règles en toute lucidité n'est pas une mauvaise chose, au contraire, mais il faut en être conscient... ce n'est pas non plus parce qu'on les respecte que l'on écrit pas avec le cœur, les poètes me sont témoins...
Et ce sont les poètes eux-mêmes, par l'usage, le talent, le génie parfois, qui ont établi ces règles pour nous aider à écrire plus joliment...
Mais comme, d'après votre discours, vous restez sur vos positions , inutile de pousser plus avant une polémique stérile...
Bonne continuation...
Claudio


La maitrise de l'art et de l'émotion qu'il procure passe par ce chemin

Image de Jeremy Julien
Jeremy Julien · il y a
+1 Continuez

Vous aimerez aussi !