1
min

Les Femmes

Image de Ant49125

Ant49125

3 lectures

0

L'enfante sera beauté ou ne sera rien
Mais par bien de déliquescences féminines
O juste ciel mon cœur y vois son propre bien
Et par là j'ouvre un sérail près de mon échine

Ma faiblesse mon cœur mes bras mes mains ma force
Qui bâillonne ce corps étranger de l'écorce
Corsage ne se défont point sans en goûter
La chair charnue de ses yeux qu'on a dégoté
0

Vous aimerez aussi !

Du même auteur