Les deux chevaux de bois

il y a
1 min
291
lectures
53
Qualifié

J'ai grandi sous l'aile d'une grand-mère extraordinaire, une femme de la terre ; un jour j'ai fermé la fenêtre de ses yeux, un jour j'ai fermé la porte du palais où patoisent les mots, un jour je  [+]

Image de Hiver 2021
Je le revois et je l’entends
Comme si c’était hier

À deux pas de l’océan
En plein hiver
Une musique de Noël
Dans le vent, dans le froid
Faisait tourner le carrousel
Et au fond de moi
Je ne voulais entendre
Que la beauté de cet air
Si tendre
Parce que tu étais là
Papa

Si je pouvais en claquant des doigts
Retrouver ce cheval noir
Et ce cheval blanc
Qui ce soir-là tournaient, montaient
Et descendaient en même temps
Si je pouvais en claquant des doigts
Retrouver la joie
De nos deux chevaux de bois

Me voyais-tu encore enfant
Brave comme un petit soldat
Pour me choisir ce cheval blanc
Et toi comme les grands
Te voyais-tu assez gaillard
Pour te choisir ce cheval noir

Je t’ai entendu partir
Sans rien dire
Rapide comme le vent
Je n’ai pas eu le pouvoir
À la force de mes bras
De te retenir
De te dire au revoir

Si je pouvais en claquant des doigts
Arrêter ce grand cheval noir
Qui ce soir-là à travers temps
Tournait et s’enfuyait sans le vouloir
Si je pouvais en claquant des doigts
Retrouver nos deux chevaux de bois

Il est trop tard à présent
Nos deux chevaux
Ne tournent plus en même temps
Il reste une odeur de cannelle
De vin chaud
Mais le manège de Noël
A perdu la beauté de son air
Il tourne seul et de travers
Le cheval noir
A quitté le carrousel
Et le cheval blanc
A peur de l’hiver
Tu n’es plus là
Mon père

Si je pouvais en claquant des doigts
Retrouver ce cheval noir
Et ce cheval blanc
Qui ce soir-là tournaient, montaient
Et descendaient à deux pas de l’océan
Si je pouvais en claquant des doigts
Retrouver la joie
De nos deux chevaux de bois
53

Un petit mot pour l'auteur ? 79 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Blackmamba Delabas
Blackmamba Delabas · il y a
C'est un très beau poème...
Image de Lange Rostre
Lange Rostre · il y a
L'absence qui '' comble'' nos pensées...
Image de Léonore Feignon
Léonore Feignon · il y a
oui c'est vrai ! merci Lange Rostre pour votre passage, pour votre message.
Image de Petit Soldat De la Poésie
Petit Soldat De la Poésie · il y a
Magnifique. Je l'adore
Image de Léonore Feignon
Léonore Feignon · il y a
Merci Beaucoup De margotin.
Image de Zou zou
Zou zou · il y a
Un papa qui doit être fier d'où il est ...magnifique, Léonore
Image de Léonore Feignon
Léonore Feignon · il y a
Merci Zou zou, oui un papa que l'on oublie pas.
Image de Olivier Descamps
Image de Léonore Feignon
Léonore Feignon · il y a
Merci Olivier pour votre soutien.
Image de Fleur A.
Fleur A. · il y a
Magnifique tout simplement
Image de Léonore Feignon
Léonore Feignon · il y a
Merci beaucoup Fleur.
Image de Donald Ghautier
Donald Ghautier · il y a
Une vraie émotion sans pathos et autres scories rend ce poème fort. Bravo de chez bravo, Léonore !
Image de Léonore Feignon
Léonore Feignon · il y a
Merci beaucoup Donald. Très heureuse de votre message !
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Nostalgie, quand tu nous tiens ... !
Image de Léonore Feignon
Léonore Feignon · il y a
Merci beaucoup Iraje !
Image de Mireille Béranger
Mireille Béranger · il y a
En effet, Léonore, si nous pouvions en claquant simplement des doigts retrouver les joies d'autrefois... Hélas, ce n'est pas possible.
J'entends la musique de vos mots. Et j'imagine bien ce vieux manège de Noël situé non loin de l'océan. A présent que le père aimé n'est plus là, les chevaux de bois tournent de travers. Eh oui, je le comprends aisément.
Ce poème, pour lequel j'ai un coup de coeur, pourrait devenir - si ce n'est déjà fait - une bien jolie chanson.

Image de Léonore Feignon
Léonore Feignon · il y a
Merci beaucoup Mireille, il est vrai que la sonorité est souvent présente dans mes textes, pour moi les mots sont comme de la musique, alors une chanson j'aimerais bien ... Merci encore et à bientôt.
Image de Jo Kummer
Jo Kummer · il y a
Bravo Léonore! mon soutient!
Image de Léonore Feignon
Léonore Feignon · il y a
Merci beaucoup Jo pour ce soutien !
Image de Gérard Manlussat
Gérard Manlussat · il y a
Léger. Beau. Fraîchement triste. Félicitations !
Image de Léonore Feignon
Léonore Feignon · il y a
Merci beaucoup Frédéric pour votre lecture, pour vos mots.
Image de Alberto Trentinher
Alberto Trentinher · il y a
Le temps qui marche insouciant, nos souvenirs impatients, la roue.. bravo Léonore!
Image de Léonore Feignon
Léonore Feignon · il y a
Oui tout cela ! merci beaucoup Alberto.
Image de True Badour
True Badour · il y a
Superbe hommage !
Une belle émotion en partage. Merci !

Image de Léonore Feignon
Léonore Feignon · il y a
Merci beaucoup. Je suis heureuse de cette émotion en partage ...
Image de Arthur Rogala
Arthur Rogala · il y a
Magnifique, j'avais déjà beaucoup aimé "amoureux sages" et je voulais voir un peu d'autres de vos textes. Un gros coup de cœur !
Image de Léonore Feignon
Léonore Feignon · il y a
Merci Arthur. Après avoir lu votre texte, je pense que nos univers se correspondent.
Image de Philippe Barbier
Image de Léonore Feignon
Léonore Feignon · il y a
Merci beaucoup Philippe et belle année à vous.
Image de Philippe Barbier
Philippe Barbier · il y a
A vous aussi, mes amitiés
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Des souvenirs joyeux qui restent à jamais liés à une tendre présence paternelle disparue. Un bel hommage.
Image de Léonore Feignon
Léonore Feignon · il y a
Merci Fred et préservons nos beaux souvenirs ....
Image de N Louison
N Louison · il y a
On se laisse emporter par ces chevaux de bois.
Image de Léonore Feignon
Léonore Feignon · il y a
Il est bon de se laisser emporter parfois .... Merci beaucoup !
Image de Vrac
Vrac · il y a
L'écriture retranscrit si bien l'émotion, et l'océan proche, l'odeur de cannelle et de vin chaud, la musique de Noël restituent avec une merveilleuse douceur la nostalgie d'une présence disparue
Image de Léonore Feignon
Léonore Feignon · il y a
Merci Vrac. Oui, un marché de Noël, il y a quelques années du côté de Bordeaux ...
Image de A. Sgann
A. Sgann · il y a
On est insouciant, on est heureux un temps... et puis on grandit !
J'aime !

Image de Léonore Feignon
Léonore Feignon · il y a
Très bien dit ! Comme on est heureux dans l'insouciance de l'enfance ! Ne pas grandir... Merci Sgann
Image de Pierre-Yves Poindron
Pierre-Yves Poindron · il y a
Quelle belle déclaration d'amour. Superbe.
Image de Léonore Feignon
Léonore Feignon · il y a
Merci Pierre-Yves. L'écriture peut nous aider à faire des déclarations d'amour, qu'il est parfois difficile de faire verbalement.
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
De la tendresse et de l'émotion devant ce manège, témoin de moments magiques à jamais disparus...
Image de Léonore Feignon
Léonore Feignon · il y a
Merci Joëlle et continuons à faire tourner le manège ! belle année !
Image de gillibert FraG
gillibert FraG · il y a
Le souvenir d'un instant joyeux, mais hélas passé, symbolise la vie insouciante de l'enfant aimée et heureuse. Belle image, bien exploitée en un texte émouvant, nostalgique. La marche du carrousel est bouleversée par la perte du père. Le monde est-il ainsi sensible, compatissant, apte à ressentir et à exprimer les sentiments que nous éprouvons. Ou l'imaginons-nous simplement ? Qu'importe la vérité !
Image de Léonore Feignon
Léonore Feignon · il y a
Votre commentaire est très approprié ...je crois que la vérité se trouve au plus profond de nous. Merci beaucoup pour votre lecture, pour votre message.
Image de Atoutva
Atoutva · il y a
Un bien émouvant poème.
Image de Léonore Feignon
Léonore Feignon · il y a
Merci beaucoup Atoutva.
Image de Long John Loodmer
Long John Loodmer · il y a
Un carrousel d'émotions
Image de Léonore Feignon
Léonore Feignon · il y a
Merci Long John. Je vous souhaite de passer une bonne année.
Image de Long John Loodmer
Long John Loodmer · il y a
Merci. La même chose, j'espère
Image de Sylvianni
Sylvianni · il y a
Une grande tendresse émane de ce lien père/fille, un adieu qui bouleverse toute la ronde du manège
Image de Léonore Feignon
Léonore Feignon · il y a
Il y avait effectivement beaucoup de tendresse et d'amour entre ce père et sa fille. Merci beaucoup Sylvianni pour votre message.
Image de Sidonie Larue
Sidonie Larue · il y a
Beaucoup d'émotions en vous lisant...
Image de Léonore Feignon
Léonore Feignon · il y a
Oui, j'ai pleuré en écrivant ce poème. Merci Sidonie.
Image de LaNif
LaNif · il y a
Chère Léonore, j'ai pleuré aussi, mêlant le souvenir de mon père à celui du père de la jeune fille du manège. Bonne année à vous et à votre belle écriture ...
Image de Léonore Feignon
Léonore Feignon · il y a
Merci LaNif. Très bonne année à vous aussi et que notre sensibilité reste intacte !
Image de Françoise Cordier
Françoise Cordier · il y a
Quelle belle image qui rend si bien la nostalgie.
Image de Léonore Feignon
Léonore Feignon · il y a
Merci beaucoup Françoise.
Image de Randolph B.
Randolph B. · il y a
Un adieu au père très sensible.
Image de Léonore Feignon
Léonore Feignon · il y a
Je vous sais aussi très sensible aux disparitions des êtres chers. Ici, il ne s'agit pas de mon père mais du papa d'une jeune femme qui m'est très proche. Merci beaucoup Randolph.
Image de Adrien Voegtlin
Adrien Voegtlin · il y a
Émouvant poème qui rappelle tellement de magnifiques souvenirs d’enfants. J’adore ! La musique, les images…
Image de Léonore Feignon
Léonore Feignon · il y a
La musique qui accompagne le tournoiement... ce manège de chevaux de bois qui attire tellement les enfants (d'hier et d'aujourd'hui) ! Merci beaucoup Adrien.
Image de LaNif
LaNif · il y a
Une musique lancinante qui faisait tourner les petits chevaux de bois, côte à côte ou l'un suivant l'autre. L' un des cavaliers a quitté le manège, mais son image toujours tournoie avec l'enfant qui lui remonte parfois encore sur sa monture dans un tendre galop nostalgique.
Image de Léonore Feignon
Léonore Feignon · il y a
Oui LaNif, il y a la nostalgie, il y a les images dans la mémoire, il y a les photos, il y a cet être cher encore vivant dans le coeur .... Merci beaucoup pour votre message.
Image de Viktor September
Viktor September · il y a
Très touchant ...
Image de Léonore Feignon
Léonore Feignon · il y a
Merci à vous !
Image de Alice Merveille
Alice Merveille · il y a
L'image de ces deux chevaux de bois qui continuent à tourner dans la mémoire est tendre et très touchante.
Image de Léonore Feignon
Léonore Feignon · il y a
Merci Alice. Il y a des images qui tournent dans nos têtes, des images que l'on ne peut pas oublier...
Image de Georges Saquet
Georges Saquet · il y a
Les chevaux de bois sur Terre et de chair dans nos rêves ... Mon vote.
Oups un vote oublié !
Erreur corrigée avec plaisir.

Image de Léonore Feignon
Léonore Feignon · il y a
Merci Georges. De bois ou de chair, j'adore les chevaux !
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Une belle plume pour évoquer la figure paternelle !
Image de Léonore Feignon
Léonore Feignon · il y a
Merci beaucoup Keith.
Image de Ginette Flora Amouma
Ginette Flora Amouma · il y a
Une évocation pleine d’émotion de la figure paternelle.
Image de Léonore Feignon
Léonore Feignon · il y a
Hommage à un père qui était très fier de sa fille. Merci Ginette Flora.
Image de Draoudé PR
Image de Léonore Feignon
Léonore Feignon · il y a
Merci Draoudé pour votre message.
Image de Camille Berry
Camille Berry · il y a
C'est beau Léonore, ces deux chevaux maintenant séparés mais qui continuent de tourner quelque part, dans la mémoire...
Image de Léonore Feignon
Léonore Feignon · il y a
Merci Camille. Oui ces deux chevaux sont séparés et la vie continue de tourner comme ce manège. Les années ont passé mais Noël reste une épreuve douloureuse pour la jeune femme inspIratrice de ce poème ....
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
J'adore...et je pense à Barbara...Bravo !
Image de Léonore Feignon
Léonore Feignon · il y a
Effectivement, comme vous, il m'est arrivée en relisant ce poème de penser à l'Aigle Noir de Barbara... Merci pour ce commentaire Chantal.

Vous aimerez aussi !