Les chemins de traverse

il y a
1 min
9
lectures
1
Je n'aime pas les lignes pures, les lignes droites
Et elles, je vous assure qu'elles ne m'aiment pas !
Celles qu'on suit, sourd et aveugle, par habitude,
Par conformisme avéré à la chose établie .
J'aime les chemins de traverse qui digressent,
Tourniquent et se perdent au milieu de nulle part;
Ceux qui n'obéissent jamais qu'au hasard,
Où l'inattendu surprend, l'aventure caresse,
Où nature, éblouie de superbes paysages
Regorge d' humains, d' êtres ni fous ni sages
De rêveurs, de flâneurs qui aiment déambuler,
Disserter, s'extasier sur d'infimes détails,
Ceux qui par moment ne suivent pas les rails,
Et qu'on retrouve heureux et comblés
Dans les aléas de ce chemin où on se disperse,
Ce chemin de poésie, ce chemin de traverse.
1
1

Un petit mot pour l'auteur ? 1 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
De jolies images pour cette poésie fascinante ! Un grand bravo, Guilbon !
Une invitation à visiter “Sombraville” qui est en FINALE pour le prix
Imaginarius 2018. Merci d’avance et bonne journée !
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/sombraville