Les Caprices du Vent

il y a
1 min
543
lectures
65
Qualifié

J'aime les mots, et plus encore lorsque assemblés en harmonie deviennent douce mélodie, nous emportant vers ailleurs, au domaine des rêveurs  [+]

Image de Eté 2016
Un grand chêne avec majesté
Veillant sur ses sujets
Remarque un matin
Au fond du jardin
Une pâquerette baissant la tête
Étonné il croit qu'elle s'embête

Il engage la conversation
Lui demandant la raison
« Grand'mère Marguerite m'a grondée
Elle dit que le vent avec moi a joué
Que je n'ai rien fait pour le repousser
Bien contente d'en profiter
Mais sans cesse il me guette
Disant qu'il aime les coquettes
Qu'il est là en toutes saisons
Et qu'il nous aide avec passion
Indispensable à la terre
Son souffle est nécessaire »

« Je sais, lui répondit le chêne,
Je suis aussi souvent en peine
Au sommet il vient me tourmenter
Fait tomber mes feuilles, mes branches cassées
Le jardinier parle de revanche
Las de balayer il voudrait me scier en planches

Vois-tu jolie fleurette
Il faut le prendre comme une fête
Il nous fait tourbillonner
Comme on ne peut pas s'en passer
Nous devons le supporter ainsi
Même malgré quelques ennuis

Le jardinier, la Marguerite
Se calment chaque fois très vite
Laissons-les se défouler
Le vent les a aussi énervés
Regardons la nature danser
C'est un merveilleux ballet. »

65

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !