Léonore

il y a
1 min
167
lectures
36
Qualifié

J’ai trouvé dans l’écriture un espace de liberté absolue. Et depuis, je ne me lasse pas de l’explore  [+]

Image de Hiver 2021

© Short Édition - Toute reproduction interdite sans autorisation

L’inertie des jours lents
Pèse sur ses épaules
Et poinçonne son cœur
D’une rage secrète
Une rage de femme
Blessée dans son orgueil

Les heures vipérines
Ont coulé leur poison
Et cinglé son visage
De lignes d’amertume
Outrageant sa beauté
De madone intouchable

Dans la moiteur ouatée
De sa chambre écarlate
Sous le lustre et les stucs
Léonore s’effondre
Projetée dans le deuil
De sa jeunesse enfuie

Face au miroir oblong
Du bout de ses doigts fins
Elle effleure sa peau
Autrefois rose et tendre
À présent lacérée
Géographie du pire

Les lieux mieux que les êtres
Résistent au temps qui passe
Et gardent la mémoire
De nos fastes passés
Dans son palais latin
Léonore s’est recluse
36

Un petit mot pour l'auteur ? 2 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Face au miroir, le temps creuse son sillon ...
Image de Nelson Monge
Nelson Monge · il y a
Le temps sait être cruel ! Bravo.

Vous aimerez aussi !