1
min

L'église dans les vignes

Image de Claude d'Aix

Claude d'Aix

65 lectures

10

L’église dans les vignes




Que cette église est froide, aux derniers jours d’hiver.
Pour l’atteindre, une route enneigée serpente les hauteurs,
Contourne les bouchons de vacanciers nombreux,
Impatients de rejoindre leur station préférée.

A l’arrivée des vignes ; des rangées parallèles de courbes décharnées,
Redessinent la terre de traits noirs hésitants.
Des voitures muettes, arrêtées là jusqu’à l’entrée du cimetière,
Garnissent les talus, comme aux jours des vendanges.

Sans tous les bruits de voix, sans tous les cris de joie.
Le ciel bas fait silence.
L’ami défunt se fait attendre, ralenti par la foule anonyme
Qui paralyse la vallée,
Entre la ville où il est mort et le village où il est né.

Sur les bancs de bois raides,
Des dos courbés aux cheveux gris chuchotent doucement,
Epaules contre épaules.
Les places de devant sont encore vides. Il est l’heure pourtant.

Soudain les officiants, alignés dans le chœur,
Sous les tableaux noircis du vieux chemin de croix,
Se lèvent. L’assemblée se retourne et se lève à son tour.

Par le tambour d’entrée, ouvert à deux battants
Se fige en contre-jour la silhouette noire, immobile un instant,
De quatre croque-morts portant un cercueil blanc.

D’un pas lent ils s’avancent, suivis par la famille qui vient emplir les bancs.

Que cette église est triste, sans même la parole d’un vieux curé
Pour célébrer ici son enfant du pays.
Parti enseigner à la ville, sans jamais quitter sa région, il sera resté vigneron.

Des cierges allumés, des paroles meurtries étouffées de sanglots,
Des trémolos de flûte improbables et simples comme toute une vie,
L’heure est venue, inexorable, des tout derniers partages avec un homme généreux.

Son sourire vacille, sous les reflets des lumignons, sur la photo choisie par ses enfants.
Ses dernières années l’ont éloigné de tout, sentant fuir son cerveau,
Victime de ruptures, vers une fin trop dure, vide de souvenirs,
Envahie de souffrances et rongée par l’oubli.

Adieu mon pauvre ami.
Nous ne trinquerons plus aux vives étincelles de ton vin blanc de pierre à feu.
Les rires ne résonneront plus autour de ton pressoir,
Au dernier soir de tes vendanges.

Que cette église est grise, de ce recueillement et de tout ce chagrin.



Ecrit aux Pinchins, le 6.03.2018, en hommage à Robert, Publié le 11.03.2018
Claude d’Aix
10

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de RAC
RAC · il y a
Un bel hommage à tous ceux qui nous quittent. On a tous une petite église grise dans le coeur...
Image de Claude d'Aix
Claude d'Aix · il y a
Merci pour votre partage sincère et qui me touche.
Image de Isabelle Lambin
Isabelle Lambin · il y a
Un poème touchant qui me ramène quelques semaines en arrière...
Image de Claude d'Aix
Claude d'Aix · il y a
Merci pour ce partage d’émotimon , nous vivons tous , hélas, des séparations cruelles.
Image de SakimaRomane
SakimaRomane · il y a
Terriblement touchant :)
Image de Claude d'Aix
Claude d'Aix · il y a
Merci beaucoup.
Image de Pierre Lieutaud
Pierre Lieutaud · il y a
Un adieu émouvant et surtout une description délicate et realiste des enterrements au village. Bravo
Image de Claude d'Aix
Claude d'Aix · il y a
Merci, nous avons hélas de plus en plus de moments de ce type lorsqu’on avance en âge et que l’on voit les rangs des amis s’eclaircir.
Image de Thara
Thara · il y a
Une procession pour le respect de ce personnage, comme une dernière révérence sur ce parcours...
Image de Claude d'Aix
Claude d'Aix · il y a
C’est bien le cas, merci d’avoir partagé
Image de Alixone
Alixone · il y a
Une belle émotion...
Image de Claude d'Aix
Claude d'Aix · il y a
Merci d’avoir partagé mon sentiment profond. C’est pour moi la motivation première de l’ecriture. Belle journée à vous.
Image de Alixone
Alixone · il y a
Merci, à vous aussi.
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Un bel hommage que ce beau texte. En écho à cette histoire peut-être apprécierez vous mon TTC : http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/un-deux-trois-soleil-2
Image de Paul Thery
Paul Thery · il y a
Un très beau poème, éveillant des souvenirs récents, qui m'a fait pleurer. Merci.
Image de Claude d'Aix
Claude d'Aix · il y a
Merci pour le partage de l’émotion.
Image de MCTLH
MCTLH · il y a
Dans votre hommage à l'ami vigneron, au delà de son vin, c' est son âme d' enfant fidèle à son pays que vous saluez.MCTLH

Vous aimerez aussi !

Du même thème

Du même thème