LÉGÈREMENT DÉVÊTU

il y a
1 min
57
lectures
12

J'aime écrire en prose et en vers. J'ai un vrai culte pour les mots rares qui m'obligent à m'enrichir en me ruant sur le dictionnaire; Je n'ai pas peur des textes osés qui me révèlent plus qu'il  [+]

J’avoue, devant Dieu et devant les hommes,
Apprécier beaucoup ces moments troublants,
Ou je déambule à demi vêtu,
D’un tee-shirt trop court qui souvent dévoile
Ma plus secrète intimité.
J’avoue bien aimer, en cet appareil,
Aller me livrer à chaque crépuscule,
Devant les carreaux même pas voilés,
Au regard des autres sans concupiscence,
Un trop court instant, une éternité...?
J’avoue préférer, en cette tenue,
Le moment où je ferme le volet,
Et lève les bras là haut vers la lune,
En en dévoilant plus qu’il ne faudrait.
J’aime bien l’idée que ma proche voisine
Raconte souvent à toutes ses amies
Avoir vu parfois briller sous la lune
Mes modestes attributs.
Je trouve excellent le moment où elle
Décrit mon fessier sans trop de détails,
Et les autres traits de mon anatomie
L’œil illuminé d’un sourire canaille:
Je pense qu’elle aimerait toucher,
Et plus si affinités.

Je n’avais prévu ce qui s’est passé,
En bon hétéro sûr de son avenir:
Un autre voisin s’est intéressé
A plus d’une vision nocturne
Depuis ma maison trop bien éclairée.
Il me l’a avoué d’une drôle de manière.
Par un beau matin, à son domicile,
J’ai accepté l’offre d’un petit café.
La tasse à peine bue, sa douce main s’affaisse
Sur mes attributs à peine voilés
Par un léger vêtement d’été.
En un tour de main, le coquin progresse
Et me dépossède de tout habillement.
Me voici plié sur la proche table
Le buste posé prés des déjeuners,
Les fesses plus qu’offertes à tous les assauts.
C’est sans résistance que ça s’est passé,
Sans la moindre hostilité,
Que j’ai été dépucelé.

Moralité :
Lorsque l’on gambade tout nu sous la lune
Il faut entrevoir l’éventualité
D’être l’amuseur abusé... 03/05/2010
12

Un petit mot pour l'auteur ? 1 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Faute avouée ... Haut les mains à Cuba, presque un polar !

Vous aimerez aussi !