Le voile noir

il y a
1 min
0
lecture
0

Je traçais de mon doigt
Partout sur les parois
Le voile noir de mes déboires

Le chemin montait
Je m'en moquais
Une seule idée, fantasmée

Qu'était-ce donc cette pensée
De ne jamais sombrer
C'est un droit, j'en fais mon roi

J'arpente malgré moi
Je surmonte et je vois
Le sommet scintillait au loin

Involontaire, ce sourire aux martyres
Je donnerai ma vie pour avoir la leur
Ils ont réussi à dompter la peur

Les fleurs poussent, le noir domine
Image allégorique de mon abîme
Les couleurs, ternissent mon estime

Il m'enveloppe, de son amour troublant
Il juge, un ton sempiternel
M'ensorcelle, tien, une ritournelle

Ne m’en voulez pas, le temps allié inconditionnel
Guérira les maux destructeurs, démentiels,
Acceptez d'être caressé par mon voile noir, ductile mais docile.

0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,