Le visage découvert au monde

il y a
1 min
25
lectures
3

Je veux être libre de ne pas être  [+]

Le visage découvert au monde,
Tu bois les larmes de tes frères.
Comme au vent vibre l'onde,
Tu apaises leur colère.

Fils de la pluie, ta peau s'éveille,
Quand ruisselle la vie à tes oreilles.
Tâchée de noir ou de blanc, elle s'évapore,
Et le poison de l'humain te dévore.

Les perles d'âmes se rependent dans la lumière,
Récoltées par les funambules aux mains de sel,
Qui dansent sur leur fil de dentelle.
Ils font jaillir la mort dans en souffle d'air.
3

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !