Le verbe

il y a
1 min
256
lectures
48
Qualifié
Image de Automne 2020
La grande nuit qui nous entoure
Sans fin, sans début et sans bruit
Rend notre futile existence
Insignifiante, notre vie
Une pauvre plaisanterie

L'immensité ridiculise
Nos jalousies, nos prétentions,
Nos rancœurs et nos gourmandises
Se dissolvent dans le néant

Mais les ténèbres s'illuminent
Et soudain de grands feux s'allument
Lorsque, déchirant le silence
Un mot, seul, parfois vient bâtir
Un pont entre deux solitudes

Une parole peut suffire
À faire s'écrouler de grands murs
Dressés comme des barricades
Certains mots sont des boucliers
Ou bien des lames aiguisées
D'autres sont des bras qui enlacent

Le verbe accomplit des prodiges
Les sons au pouvoir guérisseur
Vibrent et vont toucher en plein cœur
48

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !