Le vent de l'espérance

il y a
1 min
176
lectures
23
Qualifié
Le vent de la nuit
Brame vers les cieux
Les oiseaux s’enfuient
Sans un cri d’adieu

Les nuages d’épines écorchés
Pleurent sur les buissons
La terre a l’odeur de mouillé
L’air frissonne dans les ajoncs

Sur la rive un étrange feu follet
Avec la lune valse à l’envers
Il danse un étonnant ballet
Puis preste change de cavalière

Nimbe errante, tremblante sur les roseaux
Clarté étrange, faisant signe de la suivre
Ton halo minuscule se mêle au ruisseau
Qui s’émaille de ta lueur de cuivre

Où t’en vas tu ainsi âme morte ?
Esprit noyé au fond des mers
De la divine voie ouvre nous grand la porte
Que nous puissions murer celle de l’enfer.

Immatériel instant planant entre deux eaux
Flamme de l’espérance montre nous le chemin
Conduit nous à bon port, abrite le bateau
Il pèse parfois si lourd le sac des humains

23

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !