Le vagabond

il y a
1 min
206
lectures
5
Qualifié

Les rideaux ont la couleur-luzerne des peines désuètes. Les chagrins proustiens du temps effilé. Je revois ce lit aux dossiers en bois brut, sombre et robuste… J’entends encore le planche  [+]

Image de Hiver 2015
J’irai vers vous à reculons
Les yeux bandés et les pieds joints
Dans mon sac j’aurai des chansons
Et ce petit sourire en coin
Qui nous dit « nous nous aimerons
Au moins du soir jusqu’au matin »

Les routes connaîtront mon nom
J’y graverai partout le vôtre
Pour que ceux qui les parcourront
Sachent qu’au vent ici se vautre
L’étendard de nos partitions
Et ce chemin sera le nôtre

J’irai vers vous douce illusion
En marchant loin sous les étoiles
La peau palpée par leurs rayons
Et sous un Soleil vespéral
Alors que notre été se fond
On fra des clins d’œil aux étoiles

J’irai vers le pâle horizon
Où fleurissent des hortensias
Sur la colline où les saisons
Sont des étés couleur de soie
Je ne serai qu’un vagabond
Qui écrirai ces mots pour toi.

5
5

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !