Le trader et le clochard

il y a
1 min
779
lectures
156
Qualifié

Grand lecteur de science fiction fantastique et polar devant l éternel j ai ecrit maintenant depuis près de 5 ans une douzaine de nouvelles, exutoire aux etudes et la plongee dans le monde  [+]

Image de Hiver 2020

Il arriva qu’un soir, par une nuit sans fin,
Un trader tomba en chemin,
Sur un maître clochard.

— Ô Messire du bel habit,
Z’auriez pas un p’tit liard
Pour un bon ami ?

Il fit mine de l’ignorer,
Pressa le pas
Sans s’arrêter.

— Z ’avez le droit, m’sieur, d’être rapiat,
Mais je crois que vous vous trompez,
Z’y perdez bien quelqu’ vérités...

À ces mots l’autre s’arrête :
— Une belle offre,
Et pour pas cher.
Un clochard philosophe :
Faisons affaire.

— À la bonne heure,
Vous l’regretterez pas.
C’est pour votre bonheur.
— Oui on verra.

— Pour sûr,
Car souvent,
Pressé d’allure,
Bien habillé.
Je vous vois en m’disant,
En voilà un pas gâté.

— Comment ?
J’ai tout, tu n’as rien,
Qui est donc dans le besoin ?

— Toi,
Ma foi,
Car j’ai peu : mais je le chéris.
Alors que pour toi rien n’a plus qu’un prix.

— Et ma femme, et mes gosses ?
Et mon pavillon, et mon chien ?
Que fais-tu alors de tous ces biens ?

— La même chose que toi,
Je suppose.
J’ai peu de goût,
Pour les collections de choses.

— Assez, viens en au bout.
Au fait !
Trêve de procès.

— Je crois finalement que tu ne comprendrais pas.
Va donc, c’est peut-être mieux pour toi.

Et ils se quittèrent. N’ayant guère appris.
Mais des deux n’était pas le plus appauvri, celui qu’on aurait dit.

156

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !