1
min

Le temps nous presse

Image de Antoine Selles

Antoine Selles

1 lecture

0

Le temps nous presse
Viens mon amour
Prenons ces chemins de paresse
Et traversons ces lacs sourds.

Viens, ô mon sang
Celui qui me fait vibrer,
Comme mon coeur ardent
Brule ma chair damnée.

Ces yeux nous regardent, fuyons
Fuyons là où la mort se trouve
Pour la brandir, de Terre à Orion.

Que notre passion consume ces louves,
Avides de notre force et noblesse,
Pour enfin trouver une terre, et vivre nos faiblesses.
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,