Le temps endormi

il y a
1 min
147
lectures
78
Qualifié
Image de Hiver 2018
Je somnole au seuil
De ta nuit exquise
Mystérieuse porte
Aux corridors infinis
Qui m'interpelle ?
Ces ruelles vieillies
Me connaissent-elles ?
Ces visages aux traits variables
Émergés d'un fleuve nocturne
Sourient ou grimacent je ne sais
Pourquoi je reste immobile
Le temps s'est-il endormi ?
Je rêve de devenir comme toi
Cette onde inconsciente
Cette ombre transparente
Qui ne se demande pas
D'où elle vient ni où elle va
C'est pour cela qu'elle est
Légère sublime d'insouciance

Ton contrejour m'a ébloui
Et l'aube livide m'a fui
Sans rame sans amarres
Dans tes yeux l'ancre évanouie
Le vent fou a noyé mon phare
Tu es mon unique radeau
Je t'écris sur les entrailles d'une baleine
Qui lira mes délires moi pauvre phalène ?
Maintenant que tu ne pleures plus
Je ne sais plus qui je suis...

78

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !