8 lectures

1

Il affaiblit les hommes, défigure les femmes
Enrichit les uns, ruine les autres
Éteint le soleil, accroche la lune
Accouche les bébés, enterre les morts

Le temps s’écoule, le temps trépasse
Les secondes s’enfuient, les minutes coulent
Les heures glissent, les journées défilent
La vie passe et la mort arrive

Ceux qui tentent de l’attraper
Ne trouvent qu’un nuage de fumée
Ceux qui tentent de l’ignorer
Ne sont à jamais pardonnés

Combien de familles, à jamais déchirées?
Combien d’euphories, à jamais écourtées?
Combien de souvenirs, à jamais oubliés?
Combien de rêves, à jamais négligés?

Comme une roue qui tourne,
Le temps ne peut s’arrêter

1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Margue
Margue · il y a
O temps suspend ton vol ! bravo
·