Le temps

il y a
1 min
18
lectures
2

J'optimise mon pessimisme  [+]

Passent les jours et les heures blessés,
Du temps qui n'appartient qu'à ce qu'on a laissé.
Les entrailles lointaines se baignent en souvenir
Des flammes qui s'éteignent dans un dernier soupir.

Passent les jours et nos heures blessés,
Qu'on oublie peu à peu aux portes des regrets.
Accrochés aux lanternes d'une aube en devenir,
Restent en nous les poèmes du monde à venir.

Passent les jours et ces heures blessés,
Qui filent au travers d'une ombre dépassée.
Rattrapés un instant à l'instant de s'enfuir,
C'est le temps qui nous prend, plus qu'on ne le désire.

Et parce que les jours et les heures blessés,
Ne trouvent pas de termes ni lieux où s'arrêter,
On devient simplement, au delà d'un sourire,
Spectateurs de ce temps qui passe sans rien dire...
2

Un petit mot pour l'auteur ? 2 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Odile
Odile · il y a
Toujours le temps chanté autrement, et c'est beau
Image de Christophe Jocrist
Christophe Jocrist · il y a
Merci Odile