Le summum

il y a
1 min
12
lectures
1

Assez jeune je me suis aperçu qu'il y avait un autre monde. Un monde non pas à découvrir mais à créer. Il n'était pas facile à voir ce monde puisqu'il n'était pas devant mes yeux mais  [+]

Le corps de la femme
Même s’il est pollué par l’homme
Reste un refuge courbe et lisse comme
Le sommet des montagnes
On n'y monte pas pour la forme
Mais pour les dimensions du podium
La plus haute distinction
Le summum des sensations
De l’ascension

Le corps de la femme
Sous des habits protecteurs
Exhibe ostensiblement sa pudeur
Mais l’homme a des lames
Des yeux dans la profondeur
Du tissu découpé comme au cutter
Ainsi le voile s’évapore
Sur la robe elle a un corps
Espèce de porc

Le corps de la femme
Chacune de ses apparitions
Est un nouveau point d’exclamation
Dans les cœurs et les âmes
Ces infinies mensurations
Jeux de couleurs, modulations
Anatomies inépuisables
Tant adaptées à leur semblable
L’homme insatiable

Le corps de la femme
Affiché comme une offrande
Est en fait une forteresse qu’elles défendent
Mais l’homme le réclame
Il y a des mains qui se tendent
Des porte-monnaie qui s’ouvrent à la demande
Et tellement troublé on oublie
Que la femme possède aussi...
Un peu d’esprit ;)
1
1

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,