22 lectures

1

Le sang chaud a soudain jailli sous la lame
Je ressent de la joie rien qu’à voir ce drame

Le sang s’écoule de mes veines par flots
Formant une flaque autour de mon couteau

Le bonheur de quitter ce monde dépasse
Cette immense douleur qui mon corps terrasse

À grands flots mon corps se vide de son sang
Et déjà beaucoup plus heureux je me sens

Maintenant je suis baigné dans ce liquide
Et ce monde de malheurs, enfin je le quitte

Pour éternellement pouvoir vivre en paix
Là haut dans le ciel sur des nuages épais

Ma vue s’est très fortement obscurcie
Je revois vos visages amis et amies

Une larme s’écoule alors sur ma joue
Je vous assure qu’elle coulait pour vous

Puis elle est tombée dans la flaque, au milieu
Et dans le sang baignait mon dernier adieu

Enfin le sang s’est arrêté de couler
Un couteau à la main, je suis étalé :

Un corps dans une mare inerte et sans vie
Un corps de malheureux qui s’était honni.

Thèmes

Image de Poèmes
1

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,