LE SOUVENIR QUE J'AI DE TOI

il y a
1 min
35
lectures
4

Retraité et amateur d'art sous toutes ses formes: L'art rend palpable l'invisible Dans l'effort désintéressé Qui veut le rendre intelligible A l'homme aveugle et trop pressé: Le sourire de  [+]

Le souvenir que j’ai de toi,
C’était en l’an quatre-vingt quatre,
Quand je t’aimais auprès de l’âtre
Où crépitait un feu de bois.


Quand crépitait le feu de bois,
Des clartés dansaient sur le plâtre,
Nous en vînmes à nous ébattre
En n’ayant guère d’autre choix.


Sous la porte soufflait le vent
Sur les charbons et sur la cendre,
Face à l’appel d’un vieux divan


Qui m’empêchait de me défendre.
Je me revois à tes genoux
Au souvenir que j’ai de nous

4

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,