Le Serpent parisien

il y a
1 min
147
lectures
137
Qualifié
Image de Automne 2017
Paris ouvre son ventre à la marée humaine :
Le chaland, le croquant, le passant, inspirés
Par leur montre en suspens, leur germinal pressé,
Se précipitent dans cette vie souterraine...

Fourmille le désir et l'angoisse s'égrène
Quand le serpent de fer caresse leur carnet
Où danse l'assommoir des rendez-vous manqués...
La Bête au sang froid siffle au rythme de sa peine !

De la Tour Montparnasse à la gare de Lyon,
L'urbain reptile ondule entre les stations :
Il crache sa vitesse au fond de ces ténèbres...

Il m'étourdit ; il étrangle mon dernier mot
Quand je croise, vaincue, le plus charmant des zèbres :
Bonheur des dames tient aux bouches du... Métro !

137

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !